Arrêt de ma contraception #2 – 4 mois après

4 mois déjà. 4 mois que j’ai tout arrêté après 8 ans sans interruption. 4 mois que je me redécouvre en tant que femme. Parce que oui, sans contraception, je peux vous le dire je suis une autre femme. Avec des hauts plus hauts et des bas plus bas. Je redécouvre mon corps. Je le sens vraiment. Et puis je découvre des choses bien moins agréable aussi, contre lesquelles je lutte. Contre lesquelles je me bats et contre lesquelles je ne pensais plus devoir me battre. L’acné hormonale par exemple. C’est un des plus gros point noir de l’arrêt de ma contraception. Encore que sur mon visage je n’ai pas trop à me plaindre mais alors sur mon torse, dans mon cou et dans mon dos, c’est une catastrophe. Je prévois d’ailleurs un article particulier sur ce sujet car c’est quelque chose de très particulier et sur lequel je veux m’attarder.

Cet article sera en deux parties car je veux vous écrire les choses telles que je les ressens. Au moment où j’écris ce premier paragraphe, je viens tout juste d’entamer le 4 ème mois. Dis comme cela, ça fait étrange mais c’est comme cela que je le vois. Pour cette première partie, je vais donc parler du mois qui vient de passer et donc du 3ème mois sans contraception. Si vous avez lu mon précédent article, vous devez savoir que je suis censée faire une prise de sang mais au vu des circonstances actuelles, autant vous dire que cela sera pour plus tard. Pour le moment concentrons nous sur les éléments physiques et physiologiques: ce que je vois et ce que je sens.

3ème mois: 

Tout d’abord, et je vous le disais dans le précédent article, je sens vraiment le travail de mon corps. Je sens quand il se prépare avant mes règles, je sens quand je suis en ovulation, bref je le redécouvre vraiment. Toutes ces choses je ne les sentait pas auparavant. Tout comme pour ma libido d’ailleurs, j’ai l’impression de revivre. Quand je vous dis que les hauts sont plus haut et bas sont plus bas c’est exactement ça. Quand je vais bien, j’ai l’impression que la vie est bien plus belle, que le soleil brille bien plus fort et j’en passe. Quand ça ne va pas, j’ai le sentiment d’être extrêmement triste, que rien ne va. Bref, tout ce que la contraception et les hormones que j’absorbais me cachaient.

Niveau physique par contre, ce n’est pas facile. Les premiers mois, j’étais plus que ravie car je ne voyais pas changement, c’était cool. Autant vous que 3 mois après ce n’est plus la même histoire. Surtout au niveau de l’acné hormonale plus présente que jamais. Je ne suis pas si surprise car étant ado j’avais déjà pas mal souffert d’acné. Donc quand les premiers boutons sont apparus, ça ne m’a pas semblé étrange. Le plus difficile est surtout que c’est apparu d’un coup comme ça et que j’en ai eu « beaucoup » d’un coup. (Attention, je trouve que c’est beaucoup car auparavant je n’en avais presque pas, mais comparé à d’autres c’est peu, j’en ai conscience.) Et surtout au niveau du torse et du cou comme je vous le disais. Après plus d’un mois, je me bats encore contre cette acné et pour le moment il n’en démords pas. Il se fait plus dur encore quand mes règles approchent. Mais je vous en reparlerais dans un autre article.

Parlons aussi de mon rapport à la nourriture ces derniers temps. J’ai remarqué que depuis que j’ai arrêté ma contraception, mon rapport à la nourriture a changé. Dans le sens où j’arrive beaucoup moins à manger. J’ai toujours été une petite mangeuse, je mange assez peu mais plusieurs fois par jour, ça a toujours été comme ça et ça me convient très bien. Mais j’ai remarqué ces derniers temps que c’était encore plus marqué depuis l’arrêt de ma contraception. Je ne mange plus à tous mes repas habituel et je mange moins qu’avant. 

4ème mois: 

Je n’ai pas grand chose à ajouter par rapport au troisième mois. Mon acné est toujours présente, à mon grand désespoir je l’avoue. Mais je le vois autrement. Déjà parce que je l’accepte tant bien que mal. Mais aussi parce que je me rends compte qu’on ne s’attarde pas dessus, du moins pas autant que je le pensais, comme si c’était normal. Je ne vais pas faire genre, ça m’a fait bizarre, parce que je me connais sans et parce que je ne m’aime pas avec. Mais au fond, ça ne change pas qui je suis. Je sais que cela va déjà mieux qu’au début et je ne suis qu’à deux mois de « traitement » et je pense voir les vrais résultats au bout de 6 mois. Mais j’y reviendrais dans un prochain article. 

Par rapport à la bouffe, j’ai toujours la sensation d’avoir moins d’appétit qu’auparavant mais je me demande si cela n’est pas lié au fait que les beaux jours arrivent. Au niveau physiologique, d’ailleurs, je sens vraiment les changements dans mon corps. Je sens quand mes seins sont plus sensibles, ce dont je m’apercevais moins auparavant. Je sens quand je suis en période d’ovulation car je sens mon utérus (oui je suis cash les amis). D’ailleurs, je vous en parlais aussi mais je me découvre une libido que je ne me connaissais pas. C’est fou à quel point la contraception hormonale peut influencer sur notre physio. C’est comme si les hormones que je prenais chaque semaine, m’avait anesthésié de toutes ces sensations. 

Voilà pour mon retour sur ces deux derniers mois d’arrêt de ma contraception. Merci à vous d’avoir lu mes mots, n’hésitez pas à partager vos expériences!