Blogueurs: la face cachée

Et si on parlait un peu de la face cachée des blogueurs mode? Tout ce qu’on s’imagine et qui, finalement, n’est pas vraiment ce à quoi on peut s’attendre… Ce qu’on imagine avant de voir par nous-même ce qu’avoir un blog implique. Que cela soit pour notre plaisir personnel ou notre métier, je pense qu’il y a pas mal de similitudes. Evidemment, chacun a son niveau, les blogueurs influents auraient certainement des points à ajouter mais aujourd’hui on va s’intéresser à mon petit niveau.

Les dépenses (in)utiles:
Je suis beaucoup d’influenceurs, qu’ils soient blogueurs, youtubeurs ou instagrameurs, je passe beaucoup de temps à checker les nouveautés. Forcément cela me donne envie d’acheter de nouvelles choses et si, il y a encore un an, je détestais commander sur internet, on peut dire que je me suis vite habituée. Mon porte monnaie ne me remercie vraiment pas alors je fais vraiment attention et, j’essaie d’acheter des pièces qui sont des coups de coeur ou dont j’ai vraiment besoin… Mais, des fois je flanche et voir toutes ces nouveautés sur les blogs des autres n’aident vraiment pas.

Les dépenses utiles:
Il y a un autre cas de figure dont on parle un peu moins: les dépenses utiles pour le blog. Depuis que je blogue, j’ai énormément investi pour celui-ci. Que ce soit au niveau appareil photo, objectifs, filtres, lumières artificielles, ordinateur et logiciels… Bref, avec le recul cela nous donne une somme assez conséquente mais quand on aime on ne compte pas, si?

Le temps:
Si nous sommes tributaires du temps qu’il fait nous le sommes aussi du temps qu’on a. Si on ne travaille pas ou que l’on bosse pour le blog, je pense que cela est plus simple. Un shooting peut être remis à plus tard sans trop de difficulté (encore faut-il qu’il ne soit pas en collaboration avec une marque). Mais quand on a un boulot ou des études à côté, c’est déjà beaucoup plus compliqué. Il faut se libérer du temps pour pouvoir shooter et trouver le bon moment pour que le shooting soit réussi. Parce qu’on ne le redit jamais assez, quand il fait froid, on se caille pour les photos et quand il fait chaud, on brûle… Ne parlons même pas de la pluie et du beau temps: nous sommes vraiment tributaires de la météo. Et encore une fois, il faut que le temps soit de notre côté et qu’une personne soit dispos pour faire nos photos…

L’écriture:
Quand on n’aime pas écrire, mieux vaut éviter de tenir un blog. Je l’avoue, parfois l’inspiration n’est pas là. Dans ce cas, je laisse l’article de côté et y revient plus tard, quand l’inspiration pointe le bout de son nez. C’est aussi l’avantage d’avoir beaucoup d’articles en avance, cela me permet de revenir plus tard sur les articles et de prendre le temps de les écrire. J’aime pouvoir prendre le temps de vraiment rédiger mes articles et surtout de me dire que j’ai le temps d’y revenir facilement avant que celui-ci soit posté.

L’imagination: 
Quand nous « sommes blogueurs », on n’est pas grand chose sans imagination. Que ce soit pour les tenues, pour les lieux de shootings, pour les articles à écrire ou les vidéos à tourner, l’imagination est toujours présente. C’est une des plus grosses parties du travail, je pense. Car une fois que les photos sont faites, cela est très concret mais tout imaginer de A à Z est très excitant.

Les photos: 
Plusieurs options: soit une tierce personne nous prend en photo et est toujours disponible pour nous, soit on se débrouille seul pour faire nos photos soit une tierce personne nous prend en photo et on doit prévoir les shootings. Dans le premier cas, vous avez vraiment beaucoup de chances! Dans le second, pas besoin de quelqu’un d’autre et donc vous pouvez vous organiser un peu comme bon vous semble. Cela laisse une marge de manoeuvre. Dans le dernier cas, qui est le mien, vous comptez sur une (ou plusieurs personnes, cela dépend) personne. Vous êtes donc tributaire du temps et de l’organisation de la personne. Des fois cela marche, d’autres fois non. La plupart du temps, cela se passe bien. Sinon vous trouvez une autre solution, pas le choix.

L’organisation:
C’est, sans aucun doute, le maître mot. Chacun a sa propre organisation, que ce soit pour les shootings, pour l’écriture ou pour les articles à prévoir. Pour ma part, je vous avais dévoilé mon organisation il a y quelque temps. Je prévois mes articles à l’avance et cela me permet de m’organiser facilement. Le fait de poster 3 fois par semaine est un équilibre qui me plaît et qui me permet de savoir où je vais. D’ailleurs, je ne prends que très rarement un seul look en photo. Lorsque je sors faire des photos, on tourne plutôt autour de 3 à 5 looks. Encore une fois, c’est une organisation qui m’est propre et qui s’est installée rapidement depuis le début de mon blog.

Les collaborations/partenariats:
Un des grands points dans ce travail. Car oui, même à la plus petite échelle, il s’agit bien de travail. Je passe du temps à créer mes looks, imaginer mes articles, faire mes photos, écrire mes articles… Bref, je pense que pour beaucoup, le côté collaboration/ partenariat fait rêver. Et je le comprends. Recevoir des produits gratuitement est très agréable et s’entendre dire que les marques aiment ce que l’on propose l’est d’autant plus. Toutefois, ne nous voilons pas la face: si les marques m’envoie des produits c’est bel et bien pour que j’en parle. Ce qui est, encore une fois, du travail. Et si je fournis un bon travail, elles reviendront me solliciter pour de nouveaux partenariats. Donc plus les marques vous remarque (#petitjeudemot) et plus vous avez de travail.

Les projets: 
Le blog demande beaucoup d’organisations mais permet surtout de créer des projets. Qu’ils soient personnels ou non, chacun a ses propres projets. D’ailleurs, pour les collaborations, on peut parler de projet. Mais cela peut aussi être tout autre. Pour ma part, le plus gros projet avec le blog est Défis Looks. On ne dirait pas comme cela, mais cela me prend beaucoup de temps et d’énergie. Evidemment, je crée de nouvelles choses sur le blog, comme les 1T1S, qui est aussi un gros projet qui prend du temps. Mais je pense que je suis quelqu’un qui aime relever les défis, dans tout ce que je fais et j’aime créer des projets en sachant que je pourrais les mener à bien. D’ailleurs ces projets peuvent aussi être des idées de vidéos, de thèmes, bref un projet ça peut être beaucoup de choses.

J’espère que cela vous aura éclairé sur la face « cachée » des blogueurs. N’hésitez pas à me dire, ce que vous en pensez et si, vous aussi êtes blogueur, comment vous gérer cela.

Pleins de bisous,
Joséphine

4 Comments

  • Vraiment très intéressant comme article. Je pense que ça peut permettre à pas mal de personnes de se rendre compte de l’implication que demande un Blog quand on veut faire les choses bien. Chapeau pour ton rythme de 3 articles par semaine, j’en suis à 2 et aimerai passer à 3 également. Malheureusement je n’arrive pas à préparer mes articles à l’avance, j’ai un côté instanné dont j’ai du mal à me débarrasser mais j’y travaille. Superbe article en tout cas

    • Merci beaucoup 🙂
      Je pense que c’est aussi une habitude, au début je postais quand je voulais et puis le jour où j’ai découvert le bouton « planifié » a changé ma vie. J’ai du mal à poster directement, je n’ai pas assez de visibilité sur la suite je trouve. Mais tout est une question de sa propre organisation et surtout de son envie. J’ai aussi poster 5 fois par semaine (avec quelques fois 6 fois par semaine), une fois par semaine… Bref j’ai tout testé et aujourd’hui ce rythme me convient complètement. Je trouve que 2 fois par semaine c’est un super bon début et puis si cela te convient, c’est le principal 😉

Comments are closed