Comment je réussi à vaincre l’acné

11

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je reviens avec un nouvel article un peu spécial car je me « dévoile » à vous. En fait, c’est la première fois que je me mets à nu devant vous en postant un article avec des photos où l’on voit mes imperfections.
Pour vous raconter rapidement mon histoire et vous expliquer le pourquoi du comment de cet article, commençons par le début…

Septembre 2007, j’entre tout juste en 4ème. Les joies de la vie font que cette année-là j’ai eu mes premières hormones avec l’arrivée de mes règles et tout le tintouin, une peau grasse et les joies de … Quelques mois plus tard, oh, misère, un premier bouton fait son apparition. Ayant une frange à l’époque je n’y fait pas attention, car sous celle-ci, on ne voit rien. Seulement voilà, au bout de quelques semaines, d’autres boutons apparaissent petit à petit et s’accumule sur mon front. Avec la jeunesse et l’ignorance, je met quelques produits que ma mère m’achète mais rien de plus. Je me dis que, de toute façon, on ne voit rien car c’est caché.

8

Malheureusement en 2011 je n’ai plus de frange mais toujours quelques cicatrices des précédentes années et une peau toujours pas au top, je fait plus attention, mais je ne m’y intéresse toujours pas vraiment.
Nous voilà en 2014 et voilà que je regarde de nombreux blogs et chaînes youtube, je m’applique des produits qui conviennent à ma peau et elle m’en remercie, je le sens, mais début 2015, vers Avril, une poussée de boutons pointe le bout de son nez. Moi qui pense que ce n’est que temporaire, je m’applique tout de même à changer de routine: je n’applique plus le même démaquillant, je n’applique plus les mêmes produits, je fait des masques, je lave ma peau… Mais rien à faire, cet acné persiste encore et toujours…

En Décembre 2015, mes parents me demandent ce que je veux pour Noël, ayant beaucoup entendu parler de la clarisonic, je me dit que j’ai aussi envie de tester. Je reçois la clarisonic à Noël, deux produits qui sont vendus avec et un masque Lush de la part de ma petite soeur. Sans vraiment y croire, je commence petit à petit une routine et je commence à voir les résultats, je n’ai plus de boutons, il reste de simples cicatrices qui s’estompe petit à petit…

4

Voilà le pourquoi de cet article. Après avoir vu l’évolution et l’amélioration nette de ma peau suite à ma routine, je me suis dit que je me devais de vous écrire un article pour partager avec vous mon premier mois de routine. Alors oui, bien évidemment, c’est loin d’être fini, j’en ai bien conscience, mais je vois vraiment une différence et, pour les filles, ou les garçons qui, comme moi, ont eu ou ont des problèmes de peau dont ils n’arrivent pas à se séparer, je me devais de faire cet article.

Je me souviens de l’innocence que j’avais en 2007, celle où je me disais que c’était normal, beaucoup de monde a de l’acné au collège ou au lycée, mais avec le temps qui passe, cet acné me gâchais la vie. D’ailleurs, je vous l’avoue il est rare que je sorte sans maquillage, alors cet article a été bien plus dur que je ne le pensais à publier et à écrire. Finalement cette routine n’a rien de compliqué, la seule différence avec les précédentes c’est qu’elle marche. Elle fait disparaître peu à peu les boutons et les cicatrices et me permet de me trouver mieux et de m’accepter. Un grand pas en avant que je me dois de souligner.

Vous le verrez dans la vidéo, elle n’a rien de compliqué et est, au contraire, vraiment simple et cool.
10

Quand je regarde ces photos, je pense à deux choses: la première que j’ai envie de pleurer. Pourtant cette peau, ma peau a fait de gros progrès et va bien mieux qu’elle n’a été mais me voir ainsi, sans défense, c’est dur. Je suis, finalement peut être une limace… La seconde chose, est que je serais bien restée dans mon lit, ordinateur éteint. Restée comme ça pendant plusieurs jours, le temps d’oublier.

Combien de fois me suis-je dis en voyant ma mère, ma sœur ou ma cousine sortir sans maquillage qu’elles étaient belles? Combien de fois me suis-je dis, que moi aussi j’aimerais sortir sans maquillage? Combien de fois me suis-je dis que j’aimerais me trouver jolie au nature? Combien de fois ai-je regarder les autres en me disant qu’elles ont de la chance? Combien de fois me suis-je retenue de pleurer quand mon père, ma cousine ou ma sœur m’ont dit des choses telles que « fais gaffe tu met beaucoup de fond de teint! – oui mais c’est parce qu’elle en a besoin! » Ou encore « si tu étais un animal tu serais une limace avec tes boutons »? Combien de fois n’ai-je pas voulu sortir car je n’étais pas maquillé? Combien de fois suis-je partie ou arrivée en retard car je n’étais pas maquillée? Combien de fois me suis-je dit que finalement c’est pas si grave mais n’ai-je pas assumer? Combien de fois ai-je eu peur de la réaction des autres face à mon visage au naturel? Combien de fois ai-je envier ma mère ou ma sœur? Combien de fois me suis-je dis que mieux valait qu’on voit mon maquillage plutôt que mes boutons? Combien de fois n’ai-je pas voulu descendre car il y avait quelqu’un qui pourrait me voir au naturel? Combien de fois ai-je dormi maquillé sous prétexte de « cacher la misère »? Ou encore combien de fois me suis démaquillé et suis entré une fois les lumières éteintes? Combien de fois ai-je eu envie de pleurer en me regardant dans le miroir? Mais surtout combien de fois me suis-je trouver belle sans maquillage?

C’est malheureusement à cette dernière question que je peux répondre honnêtement car cela se compte sur les doigts d’une main.

12

Comme je vous le disait cet article est sans aucun doute un des articles les plus difficile à écrire pour moi. Je sais qu’on ne parle de rien de grave mais partager ces photos est vraiment dur pourtant quand je les regarde je me sens fière. Fière de m’assumer enfin, fière de me dire que si j’étais un animal je ne serais pas une limace, fière de me dire, qu’aujourd’hui je me suis assumée, fière de me dire que peut être, demain, je sortirais dans la rue sans maquillage, fière de me dire qu’un jour j’expliquerais à mes enfants que non, avoir des boutons ce n’est pas grave et que non, ils ne seront pas moins beaux avec, fière de me dire qu’aujourd’hui je vais peut être pouvoir en aider certains d’entre vous et surtout fière de me dire que quand je regarde ces photos, après cet article, je vois mon sourire et mes yeux et je me trouve jolie. C’est un grand pas en avant, non?

A présent, je vous laisse avec ma routine pour vaincre l’acné 🙂

J’espère que cet article un peu plus personnel vous aura plu,
Je vous fait pleins de bisous,
Joséphine,
Photos et vidéo: Joséphine M