Hé oh hé oh

DSC06919pic
Hé oh, hé oh, on rentre du boulot… Ouais, bon je sais je devrais peut être plutôt dire « On recommence le boulot » mais bon c’est la chanson, comprenez…
Cette année ne commence pas sur une très bonne note pour moi. Il y a quelques jours une personne de ma famille est décédée. C’est arrivé comme ça. Nous allions prendre le train avec mes parents et la nouvelle est tombée. Je ne suis pas très douée pour parler de ça, et c’est avec le coeur gros que je vous livre ces mots mais cela fait du bien de pouvoir mettre des mots sur notre ressenti. 
Comment réagir après une nouvelle pareille, alors que vous savez qu’il ne vous reste que deux heures à passer avec parents avant de repartir pour une semaine?! C’est aussi pour cela que je vous livre ce moment qui n’a pas été très facile pour moi. Je voulais profiter de mes parents et avec ce décès ce fut difficile. Pourtant je n’ai pleurer qu’une fois seule. Allez savoir pourquoi! Je savais que cela arriverais un jour ou l’autre et que ce jour viendrais vite, mais je l’ai vu une semaine et demi avant qu’elle parte et c’est très difficile de se dire que c’étais la dernière. Au moment où je vous écrit je me rappelle les photos qui était dans sa chambre qu’elle commentait, son livre d’or avec tous les mots et les photos de la famille que nous commentions, les dessins qui étaient accroché, son fort caractère, ce dont nous avions parlé ensemble… Je me souviens aussi qu’il y a quelques mois, mon cousin avait demander à ses parents d’aller la voir car les médecins avaient dit qu’il ne lui restait que 6 mois à vivre et il avait calculé que cela faisait 6 mois. A l’époque j’avais trouvé cela très mignon mais maintenant, avec du recul et après l’annonce de sa mort je comprends sa démarche, quand moi je voulais voir la vie en elle, lui a préféré lui dire un vrai Adieu. J’aurais tant aimé le lui dire, moi aussi.
Le pire? J’ai l’impression de revivre ce que j’ai déjà vécu il y a quelques années: J’ai perdu une autre personne de ma famille que j’adorais, c’étais le premier décès et j’ai été très touché. Je n’ai pas pu aller à son enterrement car étant la plus âgée de mes cousins et cousines mes parents ont compris que je donnais l’exemple et que si j’allais à son enterrement, ils voudraient y aller eux aussi. Je vous épargne les détails mais cette année là, tout mes devoirs de français avait pour sujet cette personne. La même histoire recommence car, à elle, non plus je n’ai pas pu dire un vrai Adieu. Refaire la même chose quelques année plus tard me fend le coeur et ne pas pouvoir aller à son enterrement aussi. Je sais, je pourrais y aller si je le voulais, mais, en semaine, aller à Paris juste pour quelques heures est assez compliqué pour moi. D’ailleurs je ne sais pas si je pourrais voir mes proches dans ces conditions comme je suis très sensible et très émotive (je vous laisse imaginer le mélange que ça donne.)

Je fais un énorme bisou à elle et je pense très fort à elle ainsi qu’à toute ma famille et, plus particulièrement un de ses fils. J’espère qu’elle sera bien là-haut et qu’elle sera fière de la belle famille qu’elle a construit.

Tous mes vêtements viennent de chez Primark ainsi que ma pochette et mes bijoux, mes gants viennent de chez André et mon manteau de chez Mistigriff.

DSC06914pic
DSC06916pic

DSC06940pic

DSC06927pic
DSC06949pic

DSC06924pic
DSC06929pic

DSC06945pic

DSC06917pic

DSC06952pic

DSC06925pic
DSC06936pic
DSC06932pic

Milles bises à tous,
Joséphine

Crédit photo: Léonie