J’arrête la fast fashion : un an après

Il y a un an, je me suis fait une réflexion: pourquoi toujours acheté neuf quand on peut acheter du vieux ?

Déjà parce qu’acheter neuf nuit clairement à la planète étant donné que l’industrie de la mode est une des premières source de pollution. Parce qu’acheter neuf c’est accepter de polluer et de rendre la Terre plus mal qu’elle ne l’est déjà. C’est accepter de laisser les choses s’empirer pour nos descendants.

Et puis parce qu’acheter neuf ça coûte cher. Et quand cela n’est pas cher, la qualité est mediocre. Les conditions de fabrication sont elles aussi à souligner puisque toutes les personnes travaillant pour des marques de fast fashion sont assez maltraitées, très peu payé et surtout vivent dans des conditions déplorables. Et ce pour les marques de bas prix telles que H&M, Zara, MANGO ou même Maje, Bash, Sandro et j’en passe des meilleures.
Alors un jour en me levant, sans vraiment savoir pourquoi, je me suis dit « je n’ai plus envie d’acheter du neuf ».

La première étape a tout d’abord été de me tourner vers Vinted, une plate-forme que j’affectionne particulièrement. Puis de commencer à me diriger plus souvent dans les friperies, magasins solidaires ou autres.

En un an, je n’ai pas totalement arrêter d’acheter du neuf: depuis que j’ai eu ce déclic, j’ai acheté un pyjama pendant les soldes d’hiver et deux robes en été. C’est peu et pourtant je trouve que c’est déjà beaucoup. Par contre j’ai acheté beaucoup de pièces de seconde main /vintage.
Et après un an, je me rends compte que non seulement ma garde robe est essentiellement composé de pièces vintage mais aussi que je fais plus attention à mes achats et que j’en viens à souvent acheter du made in France ou des marques précises. Sans faire attention, je me dirige vite vers les pièces qui sortent de l’ordinaire. Aujourd’hui la plus grosse partie de mon dressing est composée de pièces de seconde main/vintage.

Depuis que je me suis mise à la couture, cela devient encore plus vrai puisque je ne vois plus seulement la pièce dans son état actuel mais ce qu’elle peut devenir, oui l’upcycling est devenue une vraie passion. Même mes tissus sont souvent vintage et, je trouve que cela apporte encore plus de cachets à une pièce. Parce que non seulement j’achète une pièce vintage (ou un tissu) mais en plus je le modifie à ma façon. Donc clairement, il me sera difficile de trouver quelqu’un avec EXACTEMENT la même pièce. Et c’est bien ce que je recherche.

En un an, ma consommation a vraiment changée (même si j’avais commencé de consommer différemment avant) et je ne regrette pas du tout. Ça n’a pas été un choix mais la suite logique de ce que j’avais déjà commencer.

Gilet, jupe, Ceinture et Chaussures VINTAGE.

Pleins de bisous,
Joséphine,
Photos: Marion

4 Comments

Comments are closed